top of page

Portraits 

fracturés

dE Neil Drach

Préface de Sébastien Grémont

Les portraits de Neil Drach ne veulent pas être une image représentant de façon ressemblante et réaliste une personne, dans son intégralité, avec ses expressions caractéristiques. Même s’il utilise des procédés photographiques, il n’emploie pas la technique pour garantir une ressemblance, afin que le modèle soit reconnaissable. L’artiste cherche plutot à tirer d’un cliché qu’il retravaille, un fragment du visage du modèle, loin d’une expression familière. Il veut capter les vibrations et irrégularités qui animent la chair, au-delà de la surface de la peau, mais aussi les tensions et plissements qui déforment les traits, pour  en saisir la teneur. Le portrait, généralement envisagé comme une représentation fidèle répond plutot chez Neil Drach, à la volonté de transcrire une plastique incluant des distorsions lui conférant un aspect presque animal. La transformation des traits suscite une nouvelle perception de caractère de l’humain, parfois repoussante. L’artiste vise à éloigner l’image d’un idéal esthétique, en accentuant les aspects singuliers, en amplifiant les anomalies, une démarche destinée à susciter l’émotion, ainsi qu’une réflexion sur la nature du corps par le biais du portrait. Ce travail  soustrait le « portrait » au régime mimétique auquel il est pourtant lié par un contrat implicite. La lumière projetée bloque elle aussi l’identification, puisque les modèles, presque des mutants, sont pour ainsi dire déréalisés en donnant leurs traits à un nouvel être, semblant appartenir à un autre monde.

À paraître en 2018

Pages : 32 Illustrations : 24 Couleur

EAN 9782956128243

Langue : Français

Prix TTC : 8 Euros

bottom of page